Interview : Shigesato Itoi nous dit tout sur MOTHER 3 (2/2)

Shigesato Itoi

Né le 10 novembre 1948 à Maebashi, dans la préfecture de Gunma. Groupe sanguin A. Responsable du passionnant site « Hobo Nikkan Itoi Shinbun », il a aussi travaillé dans la rédaction publicitaire pour le studio Ghibli. Il est également la mère de la série MOTHER. Chose favorite : home run. Plat préféré : croquettes. Hobo Nikkan Itoi Shinbun : www.1101.com

Aujourd’hui nous publions la deuxième partie (suite et fin) d’une longue interview de Shigesato Itoi, le créateur de la série MOTHER. Elle fait suite à la première partie que nous avons mise en ligne la semaine dernière. Cette interview initialement parue en 2006 dans le magazine Nintendo Dream a été traduite par nos soins. Pour rappel, la page d’origine en japonais est archivée ici. Cette interview est une ressource inestimable d’infos sur MOTHER 3 qui vous éclairera sur les pensées de l’auteur, sa démarche et l’origine de nombreux éléments du jeu.

Bonne lecture !

La traduction a été réalisée par Jumpman, avec la contribution d’Anthiflo. Les captures d’écran de MOTHER 2 / EarthBound sont issues de la version française du jeu réalisée par la team MAMBO.

Attention, cet article fait référence à des éléments clés de l’intrigue de MOTHER 3. Cependant, nous avons masqué les passages qui nous ont paru les plus sensibles.

Shigesato Itoi

headico_11Itoi est devenu quelqu’un de bien

ND : La partie qui est véritablement la plus triste dans le jeu tout entier, c’est
SI : …Oui.
ND : Avant d’aborder [ce passage], parlons du scénario… À l’époque de la version N64, on dit que vous aviez écrit le scénario alors que vous étiez à l’étranger.
SI : Je suis allé à Saipan et je l’ai écrit. J’étais vraiment heureux quand je l’ai terminé.
ND : Comment est-il par rapport au scénario de la version Game Boy Advance ?
SI : Dans les grandes lignes, il n’a pas changé. Cependant, il est devenu bien plus enjoué. Le scénario de la version N64 était beaucoup, beaucoup plus sombre. Par rapport à la situation actuelle, il me semble que quand j’ai écrit le script il y a 10 ans, concernant les aspects sombres et les aspects tristes, je ne faisais pas face à autant de confrontations. Je n’avais pas non plus beaucoup d’options qui s’offraient à moi pour le jeu, à l’époque. Et ainsi, je me suis dit que j’allais creuser dans la direction qui dérangerait les gens. Donc le scénario de la version N64 était plus sale que l’actuel.
ND : Dans l’interview sur la N64, vous aviez mentionné votre volonté de « trahir le joueur ».
SI : Oui. Lire la suite
♥  Popularité

Interview : Shigesato Itoi nous dit tout sur MOTHER 3 (1/2)

Shigesato Itoi

Né le 10 novembre 1948 à Maebashi, dans la préfecture de Gunma. Groupe sanguin A. Responsable du passionnant site « Hobo Nikkan Itoi Shinbun », il a aussi travaillé dans la rédaction publicitaire pour le studio Ghibli. Il est également la mère de la série MOTHER. Chose favorite : home run. Plat préféré : croquettes. Hobo Nikkan Itoi Shinbun : www.1101.com

Aujourd’hui nous publions pour vous la première partie d’une longue interview de Shigesato Itoi, le créateur de la série MOTHER. Parue en juillet-août 2006 dans le magazine japonais Nintendo Dream, cette interview en deux parties fait suite à la sortie initiale de MOTHER 3. La page d’origine n’est plus présente sur le site du mensuel, mais elle archivée ici. Elle a été traduite en anglais par l’équipe de traduction anglaise non officielle du jeu. À notre tour, nous la traduisons pour la rendre accessible au public français. C’est une ressource inestimable d’infos sur MOTHER 3 qui vous éclairera sur les pensées de l’auteur, sa démarche et l’origine de nombreux éléments du jeu.

Bonne lecture !

Les captures d’écran de MOTHER 2 / EarthBound sont issues de la version française réalisée par la team MAMBO.

Attention, cet article fait référence à des éléments clés de l’intrigue de MOTHER 3. Cependant, nous avons masqué les passages qui nous ont paru les plus sensibles.

Shigesato Itoi

headico_01Je pensais que MOTHER 3 ne pourrait pas être relancé

ND : (Imitant la voix sur l’écran d’attribution des noms des personnages) OK desu ka?
SI : (rires) Oui, OK desu.
ND : Cette voix qui dit « OK desu ka? », c’est la vôtre, n’est-ce pas ?
SI : Je ne savais même pas que ma voix avait été enregistrée ! C’était il y a dix ans, quand Hirokazu Tanaka1 m’a piégé en me faisant dire ces mots après avoir caché un dictaphone. Maintenant, l’enregistrement est utilisé tel quel dans MOTHER 3, sans avoir subi aucune retouche.
ND : Quand je l’ai entendu, je me suis dit « waouh, MOTHER est vraiment de retour ».
Lire la suite
♥  Popularité

Les textes cachés de MOTHER 3

Le développement d’un jeu vidéo se déroule rarement sans embûches. Bien souvent, le résultat final ne ressemble pas exactement à ce qui était prévu au départ. Tout au long du projet, de nouvelles idées surgissent, certaines conceptions sont revues, et du contenu peut se retrouver supprimé.

Parmi les éléments du jeu qui ne sont pas retenus dans la version finale, il arrive que certains persistent parmi les données informatiques contenues dans les fichiers du jeu, comme laissés à l’abandon. Ces ressources sont considérées comme précieuses par les passionnés d’histoire du jeu vidéo, car elles permettent de reconstituer l’évolution du développement d’un jeu et de porter un autre regard sur l’œuvre. On y retrouve des boss inutilisés, des dialogues issus de précédentes versions du scénario, d’anciennes idées de gameplay…

C’est le cas dans MOTHER 3. Le développement de ce jeu a été très compliqué. Celui-ci était d’abord prévu pour la Nintendo 64, avant d’être annulé, puis recréé à partir de zéro pour la Game Boy Advance. Et le tout s’est étalé sur une période de 10 ans… Autant dire que le projet a dû connaître de nombreux revirements. Il ne nous reste probablement pas grand-chose sur la partie Nintendo 64 du développement, mais on retrouve malgré tout du contenu inutilisé dans la ROM finale du jeu.

En jouant les spéléologues informaticiens dans les données du jeu, ou tout simplement en trichant sur sa partie grâce à l’utilisation de codes de triche, on peut déterrer du contenu caché dans MOTHER 3 : des personnages et dialogues cachés, des scènes cinématiques, des zones inaccessibles, des objets, des sons, et des ressources utiles pour le debug (créées par les développeurs du jeu mais aussi abondamment utilisées par nous autres traducteurs). Ce contenu est largement détaillé sur le site The Cutting Room Floor, en anglais, et nous n’allons pas tout aborder. En tant que traducteurs, nous allons nous intéresser spécifiquement à la partie textes et dialogues.

Lors du projet, nous avons traduit tous les dialogues inutilisés du jeu. Ce sont des textes que vous ne pourrez pas voir à moins d’utiliser des codes de triche ou d’explorer la ROM à l’aide d’outils informatiques. Ces dialogues nous ont beaucoup plu lorsque nous les avons déterrés. Certains apportent un nouvel éclairage sur l’histoire et sur les personnages, tandis que d’autres nous donnent un aperçu sur d’anciennes versions du scénario. Nous vous proposons de découvrir, dans cet article, ces textes cachés dans leur version traduite (correspondant à la version 1.3 de la traduction, prévue pour bientôt). Il en existe deux sortes : les textes attribués à des personnages bien présents dans le jeu mais inaccessibles à moins d’utiliser des codes de triche (notamment pour traverser les murs), et les textes inutilisés, totalement impossibles à faire apparaître dans le jeu directement.

Attention, cet article peut faire référence à des éléments clés de l’intrigue de MOTHER 3. Si vous n’avez pas terminé le jeu, la lecture est à vos risques et périls !

Lire la suite

♥  Popularité